Deux Fred

Deux Fred

 

Fred Deux est né en 1924 dans une modeste famille ouvrière. Il travaille tôt en usine et intègre en 1943 un groupe de résistants FTP. Il terminera la guerre en s’engageant dans les Goums marocains. C’est en employé de librairie qu’il découvrira (en 1948 à Marseille) la littérature et la peinture (Paul Klee tout particulièrement). Il rencontre en 1951 Cécile Reims qui deviendra sa compagne. La même année, il fait la connaissance d’André Breton, et sera quelque temps membre du groupe surréaliste. Dans la solitude de l’atelier et dans un temps non linéaire, se consacrant tout ensemble au dessin, à l’écriture et à la parole (enregistrée sur magnétophone), il construit — par ces trois moyens inséparables — une œuvre entièrement vouée à l’introspection, par nature éloignée des courants esthétiques de l’époque. Le cycle autobiographique publié sous le pseudonyme de Jean Douassot : La Gana (1958), Sens inverse (1963), La Perruque (1969) et Nœud coulant (1971), lui ont conquis un cercle de lecteurs fervents. Comme dans son œuvre graphique, de Gris (1978) à Entrée de secours (2007), il poursuivra ensuite sous son nom la publication de livres où, dépassant «l’autobiographie lardée de rêves», il nous montre des voies possibles pour conjurer la réalité et sortir de soi-même.
Fred Deux est mort le 9 septembre 2015, à La Châtre. ( in: site le Temps qu’il fait)

 Des galeries (Daniel Cordier, Alphonse Chave, Jeanne Bucher), le Centre national d’art contemporain, l’École nationale des Beaux-Arts de Paris, le Musée Cantini à Marseille, le Musée de l’Hospice Saint Roch à Issoudun, le musée Bochum en Allemagne, le cabinet d’arts graphiques du Centre George Pompidou et la Halle Saint-Pierre ont notamment exposé les œuvres de Fred Deux.
Les œuvres de Fred Deux se trouvent en permanence à la Galerie Alain Margaron.

Entrée de secours

  Fred Deux est un écrivain «culte» mais discret, auteur de quelques grands livres autobiographiques dont La Gana (1958, sous le pseudonyme de Jean Douassot). Il est également un dessinateur dont l’œuvre très personnelle …

La Gana

  Ce livre a été pour la première fois édité, sous le pseudonyme de Jean Douassot, par Maurice Nadeau  chez Julliard en 1958 ; d'autres éditions ont suivi  (Eric Losfeld, 1970 - André Dimanche, 1999),jusqu'à ce que les éditions Le temp…

Fermer le menu