Sauvageot Marcelle

Sauvageot Marcelle

 

Née en 1900, d’origine lorraine, Marcelle Sauvageot meurt à 34 ans, emportée par la tuberculose, quelques semaines avant la parution de la deuxième édition de Laissez-moi. « Flamme très pure défiant la vie », ainsi que la décrivit René Crevel, professeur de littérature à Charleville, proche des surréalistes sans jamais les rallier, elle fut l’auteur d’une œuvre unique, dans tous les sens du terme.

(in: site des éditions Phébus)

Laissez-moi

  « Laissez-moi souffrir, laissez-moi guérir, laissez-moi seule. Ne croyez pas que m’offrir l’amitié pour remplacer l’amour puisse m’être un baume ; c’en sera peut-être un quand je n’aurai plus mal. Mais j’ai mal ; et, quand…

Fermer le menu