Balzac Honoré (de)

Balzac Honoré (de)

portrait de Balzac: daguerréotype de Louis-Auguste Bisson, 1842

Honoré de Balzac  (Tours, 1799 – Paris, 1850)

Pourquoi Balzac ?

Parce que Balzac est le meilleur sociologue de son temps. Il a su capter et restituer, comme personne, l’atmosphère de la Société – ou des Sociétés devrais-je dire. Alors qu’il construit, livre après livre, sa grande oeuvre qu’est La Comédie Humaine,  la Révolution et l’Empire sont passés, faisant place à la Restauration  puis à Louis-Philippe et l’avénement de la bourgeoisie d’affaire … Et la Société française s’est transformée ; Certains se sont exilés, ont tout perdu, d’autres se sont enrichis, achetant les biens des premiers ou ceux du clergé mis en vente, la bourgeoisie s’est développée, accédant aux premiers postes de l’Etat …

Balzac, côtoyant différents milieux  est un témoin privilégié. Il invente et décrit des destins individuels, des personnages plus vrais que nature, dans cette époque charnière qu’est la sienne.  Cinéaste avant l’heure ! Balzac aborde de nombreux romans par un long « travelling », avec sa caméra qui se déplace et se rapproche, passant du paysage au lieu, du lieu à la maison, de la maison à ses habitants … Il ne décrit pas, il fait plus que suggérer, il « donne à voir »; il nous introduit ainsi directement au coeur de l’histoire… A nous lecteurs de nous en emparer!

« M.de Balzac faisait partie de cette puissante génération des écrivains du XIXe siècle qui est venue après Napoléon, […] comme si, dans le développement de la civilisation il y avait une loi qui fit succéder aux dominateurs par le glaive les dominateurs par l’esprit.[…] Tous ses livres ne forment qu’un livre, livre vivant, lumineux, profond, où l’on voit aller et venir et marcher et se mouvoir, avec je ne sais quoi d’effaré et de terrible mêlé au réel, toute notre civilisation contemporaine, livre merveilleux que le poète a intitulé comédie et qu’il aurait pu intituler histoire, et qui prend toutes les formes et tous les styles.[…] A son insu, qu’il le veuille ou non, qu’il y consente ou non, l’auteur de cette oeuvre immense et étrange est de la forte race des écrivains révolutionnaires. » ( Victor Hugo, discours au Père Lachaise, 21 août 1850)

Entre autres, pour aborder Balzac, l’homme, l’écrivain et l’oeuvre, plusieurs livres , plusieurs approches, lus et relus au fil du temps :

  • Balzac par lui même , de Gaëtan Picon, dans la très bonne collection « écrivains de toujours » aux éditions du Seuil , 1969
  • Balzac, le Napoléon des lettres, de Gérard Gengembre, Découvertes Gallimard, 1992
  • Balzac, de François Taillandier, Folio biographies, Gallimard , 2005

 

 

Une ténébreuse affaire

«Une analyse politique supérieure à tout ce qu'on peut citer dans la littérature» (Alain), «l'histoire en déshabillé» du Consulat et de l'Empire, un complot de Fouché, Napoléon à Iéna et le premier roman policier de la littérature français…

La Vieille Fille

Une petite ville, un microcosme de l'ancienne France, une vieille fille, Rose-Marie-Victoire Cormon, qui hésite entre deux prétendants, le chevalier de Valois et l'ex-citoyen du Bousquier. Le chevalier est vieux, coquet, sans le sou, fidèle aux Bourbo…

Les Illusions perdues

Illusions perdues raconte le destin de deux amis, l'imprimeur David Séchard et le poète Lucien de Rubempré. L'un restera à Angoulême, l'autre partira pour Paris à la recherche de la gloire. Comédie des mœurs provinciales et parisiennes, fr…

Le Père Goriot

Rastignac est un jeune provincial qui cherche à s'insérer dans la société parisienne. Il lui manque les manières et l'argent. Pour parvenir, il côtoie les femmes du monde, mais reste attaché à son voisin de la pension Vauquer, le père Goriot, vi…

Eugénie Grandet

Grandet est le prince des avares : il jouit en secret de son or tandis qu’il tyrannise sa famille ( atteignant à la cruauté) en l’entretenant dans la pauvreté. Mais c’est aussi un héros de la finance, un spéculateur moderne. Seul point faible …

Les chouans

Le premier grand roman de Balzac. La Vendée dressée contre la Révolution, un ensemble de tableaux d'histoire brossés avec une ampleur épique, la verve de Dumas, la lucidité, le regard de voyant de Michelet. «Les Chouans, écrit Pierre Gasca…

Fermer le menu