Mavrikakis Catherine

Mavrikakis Catherine

Catherine Mavrikakis est née à Chicago, en 1961, d’une mère française et d’un père grec qui a grandi en Algérie. Son enfance se déroule entre le Québec, les États-Unis et la France. Elle choisit Montréal pour suivre des études de lettres, devient professeur de littérature à l’université de Concordia pendant dix ans, puis à l’université de Montréal où elle enseigne toujours.

Depuis la parution de son premier essai, La Mauvaise Langue (Champ Vallon, 1996), Catherine Mavrikakis construit une œuvre littéraire de premier plan. Elle est l’auteure d’une pièce de théâtre, Omaha Beach (Héliotrope, 2008), et de huit romans, tous publiés au Canada, dont quatre ont déjà paru en France chez Sabine Wespieser. Après Le Ciel de Bay City (Héliotrope, 2008, et Sabine Wespieser, 2009), très remarqué, Les Derniers Jours de Smokey Nelson (Héliotrope, 2011, et Sabine Wespieser, 2012) est salué par la critique et par la presse. Suivent La Ballade d’Ali Baba en 2014, et Oscar de Profundis, (paru simultanément chez Héliotrope et Sabine Wespieser à la rentrée 2016).

En mars 2020, paraît Deuils cannibales et mélancoliques (2000), son premier texte, qui posait déjà les fondations d’un univers littéraire fascinant, où la présence obsessionnelle des fantômes le dispute à une formidable énergie narrative. Ainsi que son nouveau roman, L’Annexe.

(in / site des éditions Sabine Wespieser)

 

L’annexe

Quand elle n’est pas en mission, Anna retourne à Amsterdam, dans l’annexe où Anne Frank s’est cachée avec sa famille, avant d’être déportée, en 1944. Lors d’une de ses visites, l’espionne comprend qu’elle est suivie. Sans tarder, son …