Germinal

Titre

Germinal

Auteur

Editeur

Gallimard, Folio (édition 2002)

Date de parution

1885

Genre

Roman

 

Les Rougon-Macquart XIII  / Première parution, Editions Charpentier, 1885

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable «J’accuse» contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Étienne Lantier, quittant la mine «en soldat raisonneur de la révolution», sent naître autour de lui une «armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre».
Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de «Germinal ! Germinal !» que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.  ( in / site Editions Gallimard )

Pour ce livre, comme pour beaucoup d’autres, Emile Zola s’est lui-même documenté. Il est allé dans les corons, il est descendu dans la mine, a observé le travail, a interrogé les mineurs. Pour la première fois, il a mesuré ce qu’était  la peine des hommes.

Le véritable héros du livre, c’est la foule des mineurs. C’est elle qui lui donne puissance et grandeur, un véritable souffle épique . Germinal eut une retentissemnt énorme et consacrait Zola comme un très grand écrivain .

 

Fermer le menu