Le désert de la grâce

Titre

Le désert de la grâce

Editeur

Actes Sud

Date de parution

2007

Genre

Histoire - Roman

 

Jusqu’à son éradication en 1709, l’abbaye de Port-Royal des Champs aura représenté – face à Versailles, à la cour de Louis XIV, aux jésuites et à la papauté -un symbole d’indépendance et d’inviolabilité des consciences. C’est pourquoi cette histoire (de famille, de clan, de femmes surtout) est celle d’une persécution acharnée, mais aussi d’une clandestine activité de préservation.
Au centre de celle-ci, Françoise de Joncoux, surnommée « l’Invisible », patiemment déchiffre et recopie les manuscrits du monastère, maintient le lien entre les membres de la communauté dispersée, sauve de l’anéantissement l’œuvre édifiée par tant de moniales et de leurs amis – Biaise Pascal et les « Solitaires ».
Proche de Françoise de Joncoux : Claude Dodart, certes praticien à la cour, mais fils d’un médecin de l’abbaye. Ou encore Marie-Catherine Racine, en quête d’un manuscrit introuvable de son père, l’illustre Jean Racine, et de vérité sur celui-ci – ami ambigu de Port-Royal, qui y fut élevé, s’en éloigna, l’y laissa elle-même entrer, l’en retira de force… mais voulut y être inhumé.
Traversé de multiples prises de parole, revécu par celles qui ont « fait » ou approché Port-Royal, bruissant de mémoire et empli de probité dans la fiction, le roman de Claude Pujade-Renaud embrasse l’histoire d’un lieu de grâce que le pouvoir temporel n’eut de cesse d’opprimer, détruire et transformer en désert – au risque même d’en faire un mythe.

( in: site Actes Sud)

 

Fermer le menu