Les vestiges du jour

Titre

Les vestiges du jour

Editeur

Gallimard, Folio (édition 2010)

Date de parution

1989

Genre

Roman

 

 » The Remains of the day » (traduction de Sophie Mayout)

«Les grands majordomes sont grands parce qu’ils ont la capacité d’habiter leur rôle professionnel, et de l’habiter autant que faire se peut ; ils ne se laissent pas ébranler par les événements extérieurs, fussent-ils surprenants, alarmants ou offensants. Ils portent leur professionnalisme comme un homme bien élevé porte son costume. C’est, je l’ai dit, une question de « dignité ».»
Stevens a passé sa vie à servir les autres, majordome pendant les années 1930 de l’influent Lord Darlington puis d’un riche Américain. Les temps ont changé et il n’est plus certain de satisfaire son employeur. Jusqu’à ce qu’il parte en voyage vers Miss Kenton, l’ancienne gouvernante qu’il aurait pu aimer, et songe face à la campagne anglaise au sens de sa loyauté et de ses choix passés… (in : site éditions Gallimard )

Ce livre a reçu le prestigieux Booker Prize 1989 et fut porté à l’écran en 1993 par James Ivory avec Anthony Hopkins dans le rôle du majordome.

 

Fermer le menu