Place Monge

Titre

Place Monge

Editeur

Le temps qu'il fait

Date de parution

2008

Genre

Roman

 

Un officier de la Grande Guerre retrouve, le temps d’une brève permission, son appartement parisien et les traces d’un bonheur révolu. Une jeune femme et son fils attendent son retour au fond d’une province. Mais la mort est en embuscade et va bientôt frapper, à plusieurs reprises. De cette histoire tragique demeurent des lettres, des photographies, des documents officiels, longtemps enfouis dans un placard humide. Leur découverte reconduira le petit-fils de l’officier à un immeuble de la Place Monge qu’il pensait n’appartenir qu’à l’histoire littéraire, et qui se révèlera comme le lieu même des coïncidences.

EXTRAIT :

Paris, 3 mars 1917. À la nuit tombée, un homme traverse la place Monge une mallette de cuir à la main. Il fait froid. La lune éclaire d’une lumière blême la place déserte, les branches figées des platanes, la monumentale caserne de la Garde Républicaine. De haute taille, l’homme est vêtu d’un manteau d’officier au col relevé, coiffé d’un képi. Il s’arrête à l’un des angles de la place et lève les yeux vers les étages d’un immeuble bourgeois. Tous les volets sont clos, mais une faible lumière passe ici et là par les fentes. Cependant, les fenêtres qu’il regarde, au troisième étage, sont entièrement obscures. L’homme reste là un moment, puis il traverse la rue et se dirige vers la haute porte de bois verni, à croisillons de fer forgé, qu’il pousse. Il disparaît dans l’obscurité et la porte se referme sur lui. ( p 11)

Fermer le menu